lundi 16 juin 2014

Haute-couture : collection été 2014

Dans le dernier article je vous avais dit que Méaban n'était pas "à la maison". En effet je l'avais emmener se faire faire une bâche sur mesure pour le transport et l'hivernage.
Le résultat est plutôt bien :


Il y a un petit mat au centre afin d'éviter que des poches d'eau se créent, des renforts au dessus des supports de dame de nage, 6 élastiques qui passent en dessous de la coque, et 2 autres élastiques  à tendre qui passent sous les listons.

J'en également ai profité pour faire fabriquer un sac en toile :

J'ai fabriqué 4 pontets en sapelli, collé à l'époxy qui permettent de fixer ce sac :


Mais au fait , il y a quoi dans ce sac ???

Hé oui le mouillage. Je trouve important qu'il y ait un mouillage digne de ce mon (ancre de 5kg, 8 mètres de chaîne et 20 mètres d'aussière).  Le problème est qu'il n'y a pas de baille à mouillage,donc en cas de chavirage, l'ancre se retrouve  ... à l'eau. 
Avec ce sac, perméable,  le mouillage ne devrait pas trop bouger. 
En plus ce sac permettra de lester un peu l'avant afin d'avoir une assiette longitudinale à peu prés correcte.

J'ai enfin essayé de mettre en place mon rocambeau à boules. Ce n'est pas encore le top mais c'est mieux. Pour que ça coulisse  facilement, il ne faut pas que la boucle soit trop serrée :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire